Le Monde à travers l'Art
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une petite rencontre avec Herr Wagner...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Titiane
Bactérie Divine
avatar

Messages : 30
Féminin Localisation : Strasbourg

MessageSujet: Une petite rencontre avec Herr Wagner...   Dim 14 Avr - 13:21

J'ai décidé de parler d'un compositeur, très connu de nom, peut-être moins connu musicalement, bien que son oeuvre fasse partie intégrante de notre culture, avec des morceaux tels que la Marche Nuptiale, extraite de Lohengrin, et jouée à tous les mariages, ou la Chevauchée des Walkyries, extraite du deuxème volet de la Tétralogie du Ring des Nibelungen, Die Walküre.
Penchons-nous d'abord sur le personnage de Richard Wagner. Il est né à Leipzig en 1813, et mort à Venise le 13 février 1883.Il étudie la musique en autodidacte, et compose en 1830 une Ouverture,créée au Théâtre de Leipzig.Il s'inscrit en 1831 comme étudiant en musique à l'Université de Leipzig, où il étudie la composition. Il compose en 1832 Die Hochzeit (Les Noces) son premier opéra qui reste inachevé. En 1833 il est nommé chef de Choeur à Wurtzbourg. L'année suivante il compose son opéra Die Feen (Les Fées.). De 1834 à 1836 il est directeur musical à Magdebourg, où il compose en 1835 Das Liebesverbot (La Défense d'aimer).
A Königsberg où il est quelque temps maître de chapelle, il épouse l'actrice Wilhelmine Planer en 1836. En 1837 il est nommé à un poste similaire à Riga, où il écrit le livret et la musique des deux premiers actes de son opéra Rienzi avec l'espoir de le faire jouer à Paris où il arrive en 1839. Meyerbeer le soutient mais la scène de l'Opéra de Paris lui est refusée.
Il survit en transcrivant des opéras pour l'éditeur Schlesinger, et livre des articles et des nouvelles pour la « Gazette Musicale ». Fin 1840, il est incarcéré pour dettes. Ne pouvant se faire jouer, il vend l'ébauche de son opéra Der Fliegende Holländer (Le Hollandais Volant) au directeur de l'Opéra de Paris, qui en programme une version du compositeur Pierre-Louis Philippe Dietsch.En 1842 il s'installe avec son épouse à Dresde où son opéra est programmé. C'est un succès ainsi que pour Der Fliegende Holländer. Il est nommé maître de chapelle à la cour en 1843. Il achève la partition de Tannhaüser en avril1845, et il projette le plan des Meistersinger Von Nuremberg et celui de Lohengrin. Tannhaüser est créé le 19 octobre.
Il ébauche le Nibelung en 1848, sa mère décède en février de la même année. Il participe à l'insurrection de Dresde et se réfugie en Suisse le 28 mai 1849. Liszt organise et dirige la création de Lohengrin à Weimar qui a lieu le 28 août 1850. La même année Wagner publie son article tristement célèbre, Das Judentum in der Musik (Le Judaïsme dans la musique), antisémite mais surtout dirigé contre Meyerbeer, de confession juive.
Le texte du Nibelung est achevé en hiver 1852. En 1853 il projette l'introduction du Rheingold (L’Or du Rhin) et commence à composer la Tétralogie.En 1858, alors qu'il compose Tristan und Isolde, une de ses liaison amoureuse est éventée. A la suite d'une esclandre de sa femme, il part pour Venise en compagnie de Karl Ritter. Sous autorité autrichienne, Venise expulse Wagner qui retourne à Lucerne où il compose les second et troisième actes de Tristan und Isolde.
Sur ordre de l'empereur Tannahaüser est programmé à l'Opéra de Paris. 164 répétitions sont nécessaires. L'oeuvre est retirée après trois représentations. Charles Baudelaire écrit en 1861 son article : Richard Wagner et Tannhauser à Paris.
Il rédige le livret des Meistersinger à Paris, fin mars il en commence la composition à Biebrich près de Mayence.Il fait une tournée de concerts jusqu'à Saint-Petersbourg et Moscou et s'installe près de Vienne, à Penzig.
En 1864, les difficultés financières le poussent à quitter Vienne pour Stuttgart. Le 3 mai il est invité par Louis II de Bavière à Munich. Le 10 avril, Isolde, le premier enfant de Wagner et de Cosima von Bülow(la fille de Liszt et femme du chef d’orchestre Hans Von Bülow) vient au monde. En 1865 a lieu la création de Tristan und Isolde.
L’année suivante, après un long périple via le Sud de la France, il s'installe à Tribschen près de Lucerne où Cosima lui rend visite. Eva, le second enfant naît le 17 février 1867. Cosima s'installe définitivement à Tribschen en 1868. Le 6 juin de la même année le troisième enfant du couple, Siegfried, vient au monde.

En 1870 le divorce entre Cosima et Hans von Bülow est prononcé et Wagner et Cosima se marient. En avril 1871, il visite Bayreuth dont le conseil municipal est prêt à coopérer pour la création du festival auquel Wagner pense depuis longtemps. Les Wagner s'installent à Bayreuth, où a désormais lieu chaque année le festival Wagner.
En 1875 Wagner fait une tournée de concerts et commence les répétitions du Ring. En 1876, sous la direction de Richter, trois cycles du Ring sont donnés. En 1880 les Wagner s'installent en Italie, il achève la partition de Parsifal à Palerme en 1882. Le 15 janvier Renoir réalise l'esquisse de son portrait, mais en mars, Wagner a une première attaque cardiaque.En 1882, la famille Wagner s'installe au Palais Vendramin à Venise. Le 24 décembre il dirige sa Symphonie en do majeur au Teatro La Fenice. Il meurt d'une crise cardiaque le 13 février 1883. Son corps est alors transporté à Bayreuth, où il repose dans le caveau du jardin de Wahnfried.

Voici enfin dix morceaux choisis, emblématiques de l’oeuvre de Wagner. Il n’y aucun classement car tous sont différents. Pour ce qui est des versions, j’ai fait avec ce que YouTube peut offrir, mais dans l’ensemble ce sont de grands chefs qui dirigent, et donc de bonnes références. J’ai également essayé de mettre des versions scéniques, selon ce que j’ai trouvé. Une bonne écoute à tous les curieux et amoureux de la musique!

-Ouverture,Tannhaüser, opéra - http://www.youtube.com/watch?v=bjj84gcuMEw
-Marche Funèbre de Siegfried, Götterdämmerung (Le Crépuscule des Dieux), opéra- http://www.youtube.com/watch?v=L8wHteSOwW4
-Choeur des Pèlerins, Tannhaüser, opéra- http://www.youtube.com/watch?v=CoSLD1sCyfc
-Prélude et mort d’Isolde, Tristan und Isolde, opéra- prélude : http://www.youtube.com/watch?v=fktwPGCR7Yw et mort : http://www.youtube.com/watch?v=LToZF974ez0
-Siegfried Idyll (L’Idylle de Siegfried), poème symphonique- http://www.youtube.com/watch?v=NQMo_SExP50
-Prélude, Lohengrin, opéra- http://www.youtube.com/watch?v=SDkj_ppAqwc
-Mort de Brünhilde, Götterdämmerung, opéra- http://www.youtube.com/watch?v=bhdVNvd7yKo
-Ballade de Senta, Der Fliegende Holländer (Le Hollandais Volant), opéra- http://www.youtube.com/watch?v=aRTHwfCwVx4
-Prélude, Parsifal, opéra- http://www.youtube.com/watch?v=AQOfIENN2tk
-Prélude, Das Rheingold ( L’Or du Rhin), opéra- http://www.youtube.com/watch?v=gDBa1jgwR7k
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
feannor
Patte de Mille-pattes
avatar

Messages : 192
Masculin Localisation : Stras
Emploi : lycéen
Humeur : Death comes never faster, this is the disaster !

MessageSujet: Re: Une petite rencontre avec Herr Wagner...   Mar 30 Avr - 22:53

Titiane a écrit:
très connu de nom, peut-être moins connu musicalement
T'a bien raison, enfin dans mon cas, je le connais évidemment de nom, étant un des plus grands compositeurs du mouvement romantique dont on voit bien les thèmes dans ses œuvres, tel que Ring des Nibelungen avec ces élans patriotique d'un âge d'or lointain. Je suis sur que tu savais qu'il était le compositeur préféré d'Hitler musicalement (pas politiquement seulement), Hitler était fou de Wagner, mais ce que peut-être tu sais pas c'est qu'à la fin de la première du "Tristan", Louis II de Bavière sorti du théâtre, monta sur le train pour rentrer au palais mais le fit stopper en pleine campagne ouverte. En proie à une forte émotion, chevaucha seul dans les bois pour toute la nuit, rentrant le matin se levant. Il était tellement fou de Wagner ce roi, que lorsque le musiciens s'enfuit de Munich, Louis II caresse un instant l'idée d'abdiquer pour suivre son héros en exil, mais Wagner l'en aurait rapidement dissuadé. Il a aussi été avec Beethoven un des inspirateur du métal (mais là dessus je me tait, à la limite je laisse parler un autre.) Après ces anecdotes provenant du cour d'histoire, il me faut donner un avis je devine, ce que je ressent en l'écoutant. Mais à 1h de la nuit, j'y suis pas grandement pousser, je m'en occuperais demain promis.

___________________________________________________
Drink from the fountain of your poisoned dream
Bled from your machine
Choke on the spirits that you tried to eat
Now on you they feed

You build the part, now you play it
We become the master, drown in all the laughter
Law from below, now you obey it
Death comes never faster, this is the disaster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deathlive.tumblr.com
Titiane
Bactérie Divine
avatar

Messages : 30
Féminin Localisation : Strasbourg

MessageSujet: Re: Une petite rencontre avec Herr Wagner...   Mer 1 Mai - 8:09

Bien sûr je sais tout ça, par rapport à Hitler certaines personnes refusent d'écouter du Wagner en raison de cela, mais je trouve cela bien stupide parce que ça n'a pas du tout été écrit pour cet usage, et même si c'est Hitler qui l'a choisi pour représenter la grandeur, il a eu raison car la musique de Wagner est évidemment solennelle, puissante etc..Je pense qu'il faut écouter sa musique en la voyant bien plus universellement que dans ce contexte-là. Sa musique a une beauté qu'aucun fou ne pourra enlever selon moi. Et Louis II de Bavière était effectivement fou amoureux de Wagner, à un tel point que même Wagner en était quelque peu effrayé, d'autant que Louis II de Bavière avait quelques troubles mentaux.

___________________________________________________
"Nous sommes dans la vérité, dans l'infini, avec la ferme conviction que le savoir de ne pas savoir fait briller les mystères du monde entier."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lys
La Tartine


Messages : 247
Féminin

MessageSujet: Re: Une petite rencontre avec Herr Wagner...   Jeu 9 Mai - 19:56

Surtout baser ses goûts musicaux selon autrui, c'est pas forcément très... enfin, voilà, on se comprend!
Personnellement, j'aime beaucoup Wagner. Ce n'est peut-être pas mon compositeur préféré, mais je l'ai beaucoup écouté quand j'étais au collège, parce que j'étais fascinée par la mythologie scandinave, alors forcément...

Pour ce qui est des émotions, il est vrai que Wagner procure de grands élans épiques (faudrait écouter du Wagner quand on bosse, en fait...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aloysius QE
Nouvel Anarchiste
avatar

Messages : 12
Masculin Localisation : Derrière toi
Emploi : Théâtreux
Humeur : Sensiblement orientée

MessageSujet: Re: Une petite rencontre avec Herr Wagner...   Jeu 9 Mai - 21:03

    Sympa l'article, mais la vie du monsieur, si intéressante, me semble assez bien racontée sur wikipedia et consorts si elle nous intéresse... J'aurais plutôt voulu connaître ton avis, subjectif bien entendu, sur les morceaux que tu proposes (je suis aussi tombé amoureux du Tannhäuser et de ses quatre heures de génie depuis son passage à l'opéra de Strasbourg), et en quoi tu les trouves plus nécessaires que d'autres, etc. Smile
    Quand à Hitler-Wagner, dès qu'on connaît les élucubrations du compositeur, on finit par ne plus faire le lien. C'est la musique et non les histoires qui ont pu s'y rattacher qui nous intéresse maintenant eheh (dans l'Histoire des trois Adolf de Tezuka, j'ai trouvé très drôle la façon dont le mangaka détourne justement ce cliché pour limiter la vision dictatoriale de ses compositions).

    Et je te conseille son Ouverture pour un projet inachevé de Faust :

___________________________________________________
"Quand on sait voir, on retrouve l'esprit d'un siècle et la physionomie d'un roi jusque dans un manteau de porte."
Victor Hugo, Notre-Dame de Paris, Livre III


Dernière édition par Aloysius QE le Jeu 9 Mai - 21:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://referencesrequired.tumblr.com/
Titiane
Bactérie Divine
avatar

Messages : 30
Féminin Localisation : Strasbourg

MessageSujet: Re: Une petite rencontre avec Herr Wagner...   Jeu 9 Mai - 21:31

Je préfère introduire moi-même plutot que de laisser aller voir (comme des cornichons sans sel) sur Wikipédia. Expliquer pourquoi on aime Wagner.....difficile! Si tu étais à Tannhäuser tu as compris, cette sensation de ne pas pouvoir rater une seule note de musique, et de te sentir pris dès l'ouverture...Concernant le choix des morceaux je n'ai pas forcément choisi ceux que je préférais mais surtout tous ceux qui montrent bien tous les différents aspects de Wagner, qui a bien des coins et des recoins, et pour faire découvrir pleinement ou re découvrir à ceux qui ne connaissent pas ou pas bien. Pour partager ce truc de fou!!

___________________________________________________
"Nous sommes dans la vérité, dans l'infini, avec la ferme conviction que le savoir de ne pas savoir fait briller les mystères du monde entier."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une petite rencontre avec Herr Wagner...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une petite rencontre avec Herr Wagner...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» petite mouche aux gros yeux rouge
» Projet: Chambre froide avec un élément Peltier.
» [CUPCAKES] mes CUPCAKES
» monnaie a identifier
» Constantinopolis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Théâtre des Arts :: OPERA :: Musique Classique-
Sauter vers: