Le Monde à travers l'Art
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 GANESH VERSUS THE THIRD REICH

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vautrin G
Bactérie Divine


Messages : 44
Masculin Localisation : Souffelweyersheim
Emploi : Lycéen

MessageSujet: GANESH VERSUS THE THIRD REICH   Mar 9 Avr - 22:37

GANESH VERSUS THE THIRD REICH


Ganesh versus de Third Reich est une production de la « Back to back theater company ». Cette troupe de théâtre australienne a pour particularité de compter parmi ses membres une majorité d'acteurs ayant des handicapes intellectuels plus ou moins importants. Cette pièce est mise en scène par Bruce Gladwin, le directeur artistique de la compagnie.

Le propos est très simple : il s'agit d'une troupe d'acteur en train de monter une pièce. Celle-ci raconte l'histoire de Ganesh, le dieu hindou à tête d'éléphant, qui doit s'aventurer au cœur de l'Allemagne nazie pour récupérer le swastika, antique symbole de bonheur et de félicité, dérobé par Hitler. Deux trames narratives parallèles sont ainsi représentées : celle de la pièce, et celle de sa production par la troupe d'acteurs, au cours de laquelle les comédiens jouent leur propres rôle.

Ainsi la structure de la pièce, qui alterne fiction et réalité, interroge sur la distinction entre ces deux concepts. Il y a pour moi deux passages clés lors desquels ce que l'on pourrait appeler différentes « strates de réalité » se confondent.
Le premier est une adresse indirecte au public. Nous sommes dans le contexte d'une répétition : l'acteur qui joue le metteur en scène demande aux comédiens d'imaginer que la salle (sensée être vide dans la réalité de la pièce) est pleine. L'imagination du personnage et la réalité sont à ce moment là une seule et même vérité. Mais la distinction entre la réalité et la fiction se trouble encore plus au moment ou l'un des acteurs dit « Mais la salle EST pleine » en faisant référence à la réalité. La même vérité se superpose alors sur deux « strates de réalité » qui sont l'imagination d'un personnage, et un fait bien réel énoncé par l'un des acteur. Le metteur en scène dit alors à son publique imaginaire : « Vous, oui, vous, vous êtes venus ici pour voir un aquarium, oui, ou un zoo, vous êtes venus ici pour voir un genre de spectacle de monstres. ». Cependant, il y a nous, public bien rel, qui nous sentons concernés par cette accusation.

Le deuxième moment clé a lieu après que l'un des acteurs ait dit de Mark, le comédien qui porte le handicape le plus lourd, qu'il a l'intelligence d'un poisson rouge. Le metteur en scène déclare alors que la situation peut donner lieu à un bon sujet d'improvisation. Il donne à l'acteur qui a insulté Mark le rôle de celui qui veut le virer de la pièce et aux autres le rôle de ceux qui le défendent. Or, le texte du spectacle lui-même a été écrit à partir d'improvisations. Une fois l' « improvisation » terminée, le metteur en scène déclare : « C'était très bien, nous pouvons la garder pour le spectacle. ». Il demande ensuite à Mark s'il a compris que ce qui vient de se dérouler n'était pas la réalité. Or le spectateur lui-même, au milieu de cet échange, peut avoir oublié qu'il s'agissait d'une improvisation au sein de la pièce, d'une fiction dans la fiction.

A la fin du spectacle, nous avons osé interpeller David Woods, qui interprète le metteur en scène. Alors que nous nous étions installés au bar du Maillon après être sortis de la salle, nous avons remarqué que toute la troupe était en train de boire à une table derrière nous. Par chance, David Woods est passé près de nous, et c'est d'un timide « Erm, please sir... » que s'est engagée la conversation. Malgré la « barrière » de la langue, nous avons appris de lui des choses intéressantes sur le ressenti des comédiens sur scène et sur sa propre vision du théâtre. Pour David Woods, il existe, après le quatrième mur, qui sépare la réalité de la scène de la réalité de la salle, un cinquième mur, au-delà duquel le spectateur aurait accès à l'imagination du comédien, puis un sixième mur, au-delà duquel le spectateur aurait accès directement à l'âme du comédien. « Avec ces acteurs, nous dit-il, vous pouvez passer directement du quatrième mur au sixième mur [sans passer par le cinquième] ». Et pour cause, certains d'entre eux, à cause de leur handicap, distinguent de manière plus ou moins approximative la fiction de la réalité. Mark Deans, lui, ne voit même pas la différence entre être sur scène devant une salle vide et être sur scène devant un public, ce qui ne pose même plus le problème de l'artificialité automatique à laquelle un être humain « normal » est systématiquement sujet en publique. Le concept même de « jeu » est dans ce cas complètement remis en question, car il s'agit d'un jeu qui ne passe même pas par l'imagination. D'autre part, toujours au sujet de Mark, David Woods nous explique que ce dernier a constamment besoin d'attention. Quelques minutes plus tard, comme pour confirmer ses dires, il ira voir l'intéressé qui passait devant le bar pour se resservir de la bière, pour lui demander s'il allait bien, s'il avait tout ce qu'il lui fallait, et manifester d'autres marques d'attention de ce genre.

Lors de la scène finale du spectacle, le metteur en scène, excédé de l'incompréhension des comédiens, abandonne le projet et plie bagage. A ce moment là, il est seul sur la scène avec Mark. Il lui proposera une partie de cache-cache pour se débarrasser de lui. Mark se cachera alors naïvement sous une table, bien visible. C'est sur l'image terrible de cet homme attendant sous une table sans se douter que personne ne viendra le chercher, que s'achève la pièce. David Woods nous explique qu'il faut, à cause de cette scène, consoler Mark à la fin de chaque représentation. Comment, à ce moment là, peut-on parler de « jeu » ?
Entre parenthèse, David Woods nous a dit que le théâtre a été un véritable salut pour ces hommes : « This is an amazing life that they have here. Without theater, thet would be vegetating. ». Ainsi, plus qu'une aventure artistique, Ganesh versus the Third Reich, est une aventure humaine (Oh que c'est beau Sad ).



Cette pièce fut pour moi une expérience inoubliable et le lieu d'une réflexion profonde sur l'art théâtral. Toutes nos certitudes sur le jeu, sur l'art de représenter, et sur le comédien lui-même sont complètement remises en question ! C'est là une véritable leçon de théâtre que nous donnent (il faut citer leurs noms) Mark Deans, Simon Laherty, Scott Price, David Woods, et leur metteur en scène Bruce Gladwin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Earl Grey
Bactérie Divine
avatar

Messages : 39
Masculin Localisation : Bologne
Emploi : Étudiant universitaire

MessageSujet: Re: GANESH VERSUS THE THIRD REICH   Ven 12 Avr - 15:50

Woah, Ganesh contre le Troisième Reich!!! C'est la première fois que j'entends une histoire aussi farfelue. Néanmoins, ça m'a l'air vraiment original!!!

Je vais m'informer pour mon propre compte, très réussi comme article. Bravo!!!

___________________________________________________
This city's afraid of me. I've seen its true face. The streets are extended gutters and the gutters are full of blood. And when the drains finally scab over, all the vermin will drown. The accumulated filth of all their sex and murder will foam up about their waists and all the whores and politicians will look up and shout "Save us!"... and I'll look down and whisper "No."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vautrin G
Bactérie Divine


Messages : 44
Masculin Localisation : Souffelweyersheim
Emploi : Lycéen

MessageSujet: Re: GANESH VERSUS THE THIRD REICH   Sam 13 Avr - 13:18

Oui! C'est vrai qu'elle est farfelue, l'histoire de la pièce dans la pièce Wink
Mais la trame narrative qui, selon moi, est la plus importante et la plus intéressante reste celle des comédiens en train de monter la pièce. On peut d'ailleurs lire dans la note d'intention rédigée par la troupe: "Nous n'avons pas cherché à représenter Ganesh mais l'interprétation que le jeune homme [le metteur en scène] fait de Ganesh". Mais il est vrai que la pièce qui met en scène Ganesh n'est pas à négliger pour autant, on ne peut d'ailleurs pas la remplacer par une autre sans enlever au spectacle une grande partie de son sens et de son intérêt.
Premièrement parce qu'il faudrait changer le titre du spectacle, ça va de soi (oui, cette remarque est inutile, je sais )
Deuxièmement, car elle met en scène des symboles religieux et se situe sur un plan historique dont il est délicat de parler. Et cet aspect là est au service d'un autre enjeux du spectacle (que je n'ai pas souligné car il est mentionné dans tous les tracts et toutes les critiques à son sujet), assavoir la question de la responsabilité éthique et morale à interpréter un tel récit.
Enfin, sur un plan symbolique, Ganesh est "le dieu qui surmonte les obstacle". En s'aventurant en territoire nazi, il s'éloigne du pays qui abrite ses fidèles et perd ainsi peu à peu ses pouvoirs. Nous pouvons y voir le reflet de ces comédiens qui s'aventurent sur scène, un lieu où "des gens comme eux" n'ont rien à faire, diront certains. Malgré tout, comme Ganesh surmontant les obstacles, ils iront au-delà de leurs handicapes et prouveront qu'ils sont tout à fait capables de jouer une pièce (leur sensibilité et leur sens de la simplicité devrait même servir de leçon à certains bourrins du cabotinage qui ne pensent qu'à s'exhiber sur scène). Cette interprétation là est personnelle, mais je pense qu'elle est cohérente.

J'ajouterai par ailleurs que les scènes où les comédiens jouent la pièce font beaucoup d'effet par leur mise en scène: c'est très agréable à voir, du grand spectacle! Cela souligne pour moi le délire mégalomane du metteur en scène qui, à travers son spectacle, ne cherche qu'à faire de l'effet. Peut-être même cherche-t-il, au fond, à prouver qu'il est un genre de héros, qui a su monter un spectacle époustouflant avec des acteurs handicapés. Cela, nous le voyons à travers ses répliques (elles ne sont pas retranscrites exactement mais je vous restitue ici le sens général de ce dont je me souviens):
"Je crois que là on tient quelque chose! (...)"; "[en parlant à l'acteur qui interprète Ganesh] si on t'interview, dis que Ganesh est comme Superman. Là, ils auront plus envie de voir le spectacle!"; "[en faisant référence à une émission du genre Master chef ] Les gens s'en foutent de voir le type cuisiner son (machin), ce qu'ils veulent voir, c'est la colère sur son visage parce qu'il a raté son (machin)."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
feannor
Patte de Mille-pattes
avatar

Messages : 192
Masculin Localisation : Stras
Emploi : lycéen
Humeur : Death comes never faster, this is the disaster !

MessageSujet: Re: GANESH VERSUS THE THIRD REICH   Sam 13 Avr - 23:36

Tu as tout dit tout presque. Je voudrais rajouté quelque chose notoire:

- le spectacle Ganesh Versus Thrid Reich (juste la" trame de l'histoire" du spectacle en construction bref Hitler et Ganesh) existe vraiment et à été écrite en entier. Inventé par un des acteurs, elle sera écrite et puis lors de la mise en scène, c'est ce spectacle-ci (que nous on a vu) qui a naître. Du Ganesh VS III Reich original nous avons vu que des extraits. Le fait que la trame "originale" est si hors du commun réside peut-être dans le fait que c'est pas un homme commun, médiocre qui l'a écrite.
Nous pouvons faire alors un lien avec Dopo La Battaglia que nous avions vu, les fous et retardé mentaux je ne les ai pas trouvé dans l'asile, je les ai vu quand j'en y suis sorti.

___________________________________________________
Drink from the fountain of your poisoned dream
Bled from your machine
Choke on the spirits that you tried to eat
Now on you they feed

You build the part, now you play it
We become the master, drown in all the laughter
Law from below, now you obey it
Death comes never faster, this is the disaster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deathlive.tumblr.com
Vautrin G
Bactérie Divine


Messages : 44
Masculin Localisation : Souffelweyersheim
Emploi : Lycéen

MessageSujet: Re: GANESH VERSUS THE THIRD REICH   Dim 14 Avr - 9:50

Je suis content là parce que cette page du site devient vraiment un document complet sur le spectacle Very Happy
Il manque juste l'avis de Lys, qui elle aussi a vu cette pièce, et enrichirait encore le sujet avec son point de vue!

En parlant de Dopo La Battaglia, je sais que ça fait longtemps qu'on l'a vu mais... Est-ce que tu arriverais, en rassemblant ce qu'il t'en reste, à faire un compte-rendu du spectacle? Ne serait-ce que pour avoir une trace de ce chef d'oeuvre sur le forum?
Si tu veux on pourra écrire l'article ensembles en s'échangeant des mails, j'ai encore le livret d'ailleurs...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
feannor
Patte de Mille-pattes
avatar

Messages : 192
Masculin Localisation : Stras
Emploi : lycéen
Humeur : Death comes never faster, this is the disaster !

MessageSujet: Re: GANESH VERSUS THE THIRD REICH   Mar 23 Avr - 20:57

Ganesh Versus The Third Reich trailer

___________________________________________________
Drink from the fountain of your poisoned dream
Bled from your machine
Choke on the spirits that you tried to eat
Now on you they feed

You build the part, now you play it
We become the master, drown in all the laughter
Law from below, now you obey it
Death comes never faster, this is the disaster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deathlive.tumblr.com
Lys
La Tartine


Messages : 247
Féminin

MessageSujet: Re: GANESH VERSUS THE THIRD REICH   Mer 24 Avr - 16:11

...Ouais nan mais la, moi, j'ai plus rien à rajouter hahahaha! Vous avez tout dit, et même beaucoup mieux que moi-même je l'aurais dis. Ah si, si si!!!! je veux rajouter quelque chose: la fin elle fait trop mal au coeur! Crying or Very sad (Lys ou la fille la plus constructive qui existe...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vautrin G
Bactérie Divine


Messages : 44
Masculin Localisation : Souffelweyersheim
Emploi : Lycéen

MessageSujet: Re: GANESH VERSUS THE THIRD REICH   Mer 24 Avr - 18:50

Donc tout est dit, et avec une conclusion poignante qui plus est!

Je vous dit au revoir, et à la prochaine, pour de nouvelles aventures!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: GANESH VERSUS THE THIRD REICH   

Revenir en haut Aller en bas
 
GANESH VERSUS THE THIRD REICH
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Portrait pendant ganesh
» ZAÏROIS : entre la Vie versus la Mort et l'Honnêteté !
» SOTR (Secrets of the Third Reich)
» Objectif Image Paris expose "Ganesh à Paris" au centre d'activité de Daviel
» billet reich banknote

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Théâtre des Arts :: AMPHITHEATRE :: Le Théâtre-
Sauter vers: