Le Monde à travers l'Art
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Autour de l'Humain: L'instinct maternel existe-t-il?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Vautrin G
Bactérie Divine


Messages : 44
Masculin Localisation : Souffelweyersheim
Emploi : Lycéen

MessageSujet: Re: Autour de l'Humain: L'instinct maternel existe-t-il?   Dim 24 Mar - 19:59

Justement! C'est là qu'on arrive à la question de l'instinct maternel : préserver l'espèce, c'est aussi assurer la survie d'autrui, et la sienne bien sûr. En fait, préserver l'espèce, c'est tout ce qui relève des quatre pulsions dont j'ai parlé: combative et nutritive pour se préserver soi-même, sexuel pour engendrer l'autre, et enfin parentale pour préserver l'autre. Chez les espèces animale les moins sociales, cette dernière pulsion est complètement absente, chez d'autres espèces, elle ne s'applique qu'à la progéniture et enfin, chez l'Homme et certains grand singes comme les gorilles, qui développent entre eux des liens proches de ce que nous appelons "amitié", elle s'applique à tous nos semblables. Cependant, en vue de notre complexité psychologique, cette pulsion peut être inhibée par un mode où une expérience de vie qui nous a poussé à nous éloigner des autres ou à une partie des autres (un certain groupe social, etc...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lys
La Tartine


Messages : 247
Féminin

MessageSujet: Re: Autour de l'Humain: L'instinct maternel existe-t-il?   Dim 24 Mar - 20:21

On développe le rapport à l'Autre, mais cela n'a rien à voir avoir l'instinct maternel, donc tu es d'accord sur le fait que l'instinct maternel n'est pas tant que ça un instinct et qu'il apparaît surtout à cause de la société?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vautrin G
Bactérie Divine


Messages : 44
Masculin Localisation : Souffelweyersheim
Emploi : Lycéen

MessageSujet: Re: Autour de l'Humain: L'instinct maternel existe-t-il?   Dim 24 Mar - 20:55

A vrai dire je ne sais pas... Il est vrai que l'instinct maternel est fortement promu par la société. Mais cela n'exclu pas pour autant une hypothétique origine biologique, qui concorde avec un indiscutable besoin de préserver son espèce. Selon les sources citées plus haut, la pulsion parentale est après tout la moins influente de toutes, et disparaît peut-être naturellement dans notre environnement sécurisé pour être ensuite à nouveau encouragé par la société. Si je m'emmêle les pinceau comme ça c'est parce que je crois que la réponse ne peut pas être aussi simple que "l'instinct maternel n'existe pas et apparaît à cause de la société" ou "il est inné mais peut être inhibé". On ne peut cependant pas nier qu'il y a en l'homme un besoin naturel d'aider autrui (cela est prouvé scientifiquement, des études ont été menée à partir de système d'imagerie cérébrale, etc...).
Peut-on dire finalement que "L'instinct maternel" est un besoin d'aider ses semblables en général, mais qui, secondaire par rapport à nos autres besoins (1-combatif, 2- nutritif, 3-sexuel), peut facilement être supprimé ou détourné?

Il y un écrivain, Bernard Werber, qui, loin d'être pour moi un bon écrivain, développe dans ses ouvrages des idées très intéressantes sur la biologie, la religion, la sociologie, la métaphysique etc... Dans ses romans, il introduit des petits articles sur des sujet très divers, pour faire réfléchir (c'est parce que son écriture n'a pas la force pour ça mais bon, c'est l'intention qui compte). En voici un:

Beaucoup s’imaginent que l’amour maternel est un sentiment humain naturel et automatique. Rien de plus faux. Jusqu’à la fin du XIXème siècle, la plupart des femmes appartenant à la bourgeoisie occidentale plaçaient leurs enfants en nourrice et ne s’en occupaient plus.
Les paysannes n’étaient guère plus attentionnées. On emmaillotait les bébés dans des langes très serrés puis on les accrochait au mur pas trop loin de la cheminée afin qu’ils n’aient pas froid.
Les taux de mortalité infantile étant très élevé, les parents étaient fatalistes, sachant qu’il n’y avait qu’une chance sur deux pour que leurs enfants survivaient jusqu’à l’adolescence.
Ce n’est qu’au début du XXème siècle que les gouvernements ont compris l’intérêt économique, social et militaire de ce fameux » instinct maternel « . En particulier lors de recensements de la population, car on s’aperçut alors du grand nombre d’enfants mal nourris, maltraités, battus. A la longue, les conséquences risquaient d’être lourdes pour l’avenir d’un pays. On développa l’information, la prévention, et, peu à peu, les progrès de la médecine en matière de maladies infantiles permirent d’affirmer que les parents pouvaient dorénavant s’investir affectivement dans leurs enfants sans crainte de les perdre prématurément. On mit donc à l’ordre du jour l’ » instinct maternel « .
Un nouveau marché naquit peu à peu : couches-culottes, biberons, laits maternisés, petits pots, jouets. Le mythe du Père Noël se répandit dans le monde.
Les industriels de l’enfance, au travers de multiples réclames, créèrent l’image de mères responsables, et le bonheur de l’enfant devient une sorte d’idéal moderne.
Paradoxalement, c’est au moment où l’amour maternel s’affiche, se revendique et s’épanouit, devenant le seul sentiment incontestable dans la société, que les enfants, une fois grands, reprochent constamment à leur mère de ne pas s’être suffisamment souciée d’eux. Et, plus tard, ils déversent… chez un psychanalyste leurs ressentiments et leurs rancoeurs envers leur génitrice.


Cela montre bien comment le contexte influence ce besoin d'aider l'autre (ici la progéniture).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vautrin G
Bactérie Divine


Messages : 44
Masculin Localisation : Souffelweyersheim
Emploi : Lycéen

MessageSujet: Re: Autour de l'Humain: L'instinct maternel existe-t-il?   Dim 24 Mar - 21:39

Bon, d'un côté il y a le point de vue sociologique de cet écrivain, qui est vrai en certains points.... Et de l'autre, il y a la science : le sujet de la discussion m'a rappelé un article que j'avais lu dans le magazine "Science et Vie Junior". Je viens de le relire. Désolé d'introduire tellement de réponses scientifiques dans un débat à la base philosophique mais là, la science a la réponse, et elle donne même le vrai nom de cet "instinct maternel": Ocytocine.
C'est une hormone produite par tous les être humains, sans exception, mais en plus ou moins grande quantité en fonction des individus ET du contexte. Elle favorise les rapports sociaux, nous incite à aller vers l'autre et à chercher le bien de l'autre. Or justement, elle est produite en très grande quantité chez la femme pendant la grossesse et après l'accouchement! Donc oui, sur le plan biologique, l'instinct maternel est inné. De la même façon que des hormones incitent à l'acte sexuel, des hormones incitent à protéger l'autre.
Cependant, ce même article se conclue sur ces mots: "ces philtres [l'ocytocine] sont loin d'être assez puissants pour nous ensorceler, et nous gardons tout de même notre libre arbitre"

Donc je concluerais de la manière suivante:
Nous somme biologiquement programmés pour vouloir le bien de l'autre, mais la société a détourné cette inclination naturelle pour lui donner le nom d'"instinct maternel", concept qui n'a que des fins économiques et sociales.

PS: Comme nous on peut se voir Lys, je t'amènerai l'article demain!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lys
La Tartine


Messages : 247
Féminin

MessageSujet: Re: Autour de l'Humain: L'instinct maternel existe-t-il?   Mar 26 Mar - 21:25

Je viens de finir de lire l'article et j'ai pris quelques petites notes. Je te répondrais dans un autre sujet, parce que les problèmes que soulèvent l'article rentreraient plutôt dans une autre problématique.
Juste, pour revenir à l'ocytocine: je ne doute pas de l'existence de cette hormone. L'article dit que cette hormone est fabriquée (entre autre) part la femme durant sa grossesse et son accouchement, ce qui va l'inciter à s'occuper de son enfant. Soit. Mais je voudrais revenir à la base de la chose: la production de cette hormone est-elle systématique? Dans We need to talk about Kevin, il est sûr et certain qu'Eva n'a pas développé ces ocytocines durant sa grossesse et à la naissance de Kevin! En tout cas, ça défait la thèse de l'instinct, je trouve...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Autour de l'Humain: L'instinct maternel existe-t-il?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Autour de l'Humain: L'instinct maternel existe-t-il?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» TUTO Aragorn PF repaint
» rando autour d annonay
» Le règlement d'amitié & discussion autour d'une photo
» Quelle est pour toi la plus belle voiture qui existe,ou qui existait au monde?
» Jeu : "Autour du roman"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Théâtre des Arts :: SALON :: Débats autour de la Philo, de l'Histoire et de l'Humain-
Sauter vers: