Le Monde à travers l'Art
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Jeux: journal commun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
feannor
Patte de Mille-pattes
avatar

Messages : 192
Masculin Localisation : Stras
Emploi : lycéen
Humeur : Death comes never faster, this is the disaster !

MessageSujet: Jeux: journal commun   Jeu 18 Oct - 21:56

Pour faire vivre un peu le forum, je propose un petit jeu qui pourras peut-être nous aider à nous connaître....
Chacun à son tour devras rédiger un passage d'un journal de bord, d'un journal intime. Juste celui d'une journée. Le texte devra parler plutôt de vous, mais rajoutez des évènement fictif comme si nos personnage se rencontrait et on réagiras comme ce qu'on fait normalement (même comportement que dans la vie réelle). Me suis-je bien expliquer ?

___________________________________________________
Drink from the fountain of your poisoned dream
Bled from your machine
Choke on the spirits that you tried to eat
Now on you they feed

You build the part, now you play it
We become the master, drown in all the laughter
Law from below, now you obey it
Death comes never faster, this is the disaster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deathlive.tumblr.com
Lys
La Tartine


Messages : 247
Féminin

MessageSujet: Re: Jeux: journal commun   Ven 19 Oct - 17:32

Ah ouais! Ca pourrait être cool!!!! Very Happy Bon, je propose que tu commences^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oncle Sam
Le Politicien Verbeux
avatar

Messages : 78
Masculin Localisation : Orléans
Emploi : Représentant d'une minorité capillaire
Humeur : Voir dans la notice

MessageSujet: Re: Jeux: journal commun   Ven 19 Oct - 18:11

Excellente idée ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leblogdesamyfellah.wordpress.com/
feannor
Patte de Mille-pattes
avatar

Messages : 192
Masculin Localisation : Stras
Emploi : lycéen
Humeur : Death comes never faster, this is the disaster !

MessageSujet: Re: Jeux: journal commun   Sam 20 Oct - 13:43

Ma pensé va plus vite que mes doigt et cela va être dur, mais je vais essayer. Comme c'est dur de décrire ses sentiment tout en racontant ses action.
Encore une journée qui passe, encore des heure qui s'envole, et ma mort qui se rapproche. Encore une journée vaine qui flâne et pars au loin.Le temps n'est qu'une pendule se balançant entre ennuis mortel et douleur. La vie est un amas de monotonie caché derrière une illusion de liberté et de joie.Mais je m'égare... Aujourd'hui encore je n'ai rien fais, rien de réel, car tout n'est que théâtre et nous faisons que créer une illusion dans la quelle nous allons nous piéger. Le monde iras toujours de pire en pire, aujourd'hui même, des fascistes ont put envahir une mosquée en construction.Et déjà dans une semaine ce fait sera oublié. On oublie tellement de chose, et les erreurs du passé se répètent de plus en plus fortement. Ce que j'ai fait aujourd'hui, c'est ce que je fais chaque jour, ce que tout le monde fait sans exception: vanité, un mot qui contient le terme "vain". Nos occupation sont vide, vide, et il existe un très profond abysse de vide que nous créons pour oublier la vérité: le gris de ce monde. Ce soir, je vais voir un spectacle, mais au font, que va-t-il vraiment me rapporter et à quoi va-t-il servir ? il va peut-être me faire réfléchir, me montrer des choses, mais à quoi cela sert-il ? Dans une centaine d’année je serais mort, et la mémoire de cette pièce sera sûrement déjà disparus... Je dois m’arrêter d'écrire, je dois y aller, me replonger dans la vie et perdre ma lucidité temporairement.

___________________________________________________
Drink from the fountain of your poisoned dream
Bled from your machine
Choke on the spirits that you tried to eat
Now on you they feed

You build the part, now you play it
We become the master, drown in all the laughter
Law from below, now you obey it
Death comes never faster, this is the disaster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deathlive.tumblr.com
feannor
Patte de Mille-pattes
avatar

Messages : 192
Masculin Localisation : Stras
Emploi : lycéen
Humeur : Death comes never faster, this is the disaster !

MessageSujet: Re: Jeux: journal commun   Sam 20 Oct - 14:59

Excusez-moi de mon manque d'inspiration, j'ai pas écrit beaucoup, et plein de confusion, mais pour me venger, je propose que c'est à ton tour maintenant Lys

___________________________________________________
Drink from the fountain of your poisoned dream
Bled from your machine
Choke on the spirits that you tried to eat
Now on you they feed

You build the part, now you play it
We become the master, drown in all the laughter
Law from below, now you obey it
Death comes never faster, this is the disaster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deathlive.tumblr.com
Lys
La Tartine


Messages : 247
Féminin

MessageSujet: Re: Jeux: journal commun   Lun 22 Oct - 20:25

Trop aimable... Tu trouves que c'est court ce que tu as écrit??? Je vais avoir l'air de quoi moi, avec mon texte?

Aujourd'hui, je me suis levée avec une tête que je n'avais point eu depuis au moins un mois. J'ai failli aller me recoucher: "Ah non! C'est pas le moment d'avoir une tête aussi horrible!Surtout pas maintenant!". Bon. Finallement, je suis restée debout et je suis allée manger mes cookies et boire mon verre de lait. Et puis, soudain, le tram arriva. Je mote. Y sera-t-il? Et le cours de français commence. "Mais voyons! Vous n'êtes pas des cornichons sans sel plantés dans un pot de fleur!". La prochaine fois, répondons: "Non Madame, effectivement. Nous ne sommes que des clefs à molette au bord de l'autoroute". L'espagnol passe, la SVT coince. Je me demande à quoi ça m'a servie de réviser si c'était pout tomber sur un test pareil. Après tout, si on est tous condamné à mourir, c'est vrai pourquoi devoir savoir si ce sont les cônes ou les bâtonnets qui sont porteurs de la nuance grise? Heureusement, Mme H-G a eu la bonne idée de ne pas nous affliger deux heures de mondialisation en fin de journée, de quoi avoir le temps de se tourner les pousses jusqu'à demain matin... en pensant à ceux qui font bronzette à Rome. Fuck.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
feannor
Patte de Mille-pattes
avatar

Messages : 192
Masculin Localisation : Stras
Emploi : lycéen
Humeur : Death comes never faster, this is the disaster !

MessageSujet: Re: Jeux: journal commun   Dim 28 Oct - 11:41

Ton texte te reflète bien, et, bon tu le sais déjà, je l'ai bien aimé et pas mal rigoler en le lisant.
Il est bien mieux que le mien on peut dire.... Au tour d'Oncle Sam la... Twisted Evil

___________________________________________________
Drink from the fountain of your poisoned dream
Bled from your machine
Choke on the spirits that you tried to eat
Now on you they feed

You build the part, now you play it
We become the master, drown in all the laughter
Law from below, now you obey it
Death comes never faster, this is the disaster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deathlive.tumblr.com
Oncle Sam
Le Politicien Verbeux
avatar

Messages : 78
Masculin Localisation : Orléans
Emploi : Représentant d'une minorité capillaire
Humeur : Voir dans la notice

MessageSujet: Re: Jeux: journal commun   Mar 30 Oct - 20:24

Faute de maintenance, mon texte a disparu^^ J'ai réessayé de l'écrire de nouveau mais la frustration demots et d'esprit différents m'ont vraiment énervé donc je reposte un autre texte très vite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leblogdesamyfellah.wordpress.com/
feannor
Patte de Mille-pattes
avatar

Messages : 192
Masculin Localisation : Stras
Emploi : lycéen
Humeur : Death comes never faster, this is the disaster !

MessageSujet: Re: Jeux: journal commun   Mar 30 Oct - 21:10

C'est pas grave on attendra bien, et puis ça arrive à tout le monde, et c'est bien énèrvant, j'en ai été victime deux fois déjà.

___________________________________________________
Drink from the fountain of your poisoned dream
Bled from your machine
Choke on the spirits that you tried to eat
Now on you they feed

You build the part, now you play it
We become the master, drown in all the laughter
Law from below, now you obey it
Death comes never faster, this is the disaster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deathlive.tumblr.com
Oncle Sam
Le Politicien Verbeux
avatar

Messages : 78
Masculin Localisation : Orléans
Emploi : Représentant d'une minorité capillaire
Humeur : Voir dans la notice

MessageSujet: Re: Jeux: journal commun   Mer 31 Oct - 20:57

M'en voudrez-vous de déroger à la règle en faisant un petit pamphlet Halloween ? Ayant perdu un texte, assez bien troussé ma foi, sur l'ennui des vacances auquel j'accordais beaucoup de valeur et l'inspiration s'en allant comme l'espoir chez un cancéreux (et oui car l'humour noir ne fait pas de mal un 31 Octobre), je rédige instinctivement un coup de gueule, une chronique sans grande ambition contre Halloween et les joies de cette fête...comment dire....de cette fête.

« Ding Dong".

C'est le bruit de la sonnette de votre porte (précision assez inutile ma foi car il s'agit rarement d'un téléphone ou d'un chien). Alerte, car vous n'attendez personne, ni votre frère et votre belle-sœur qui viennent chercher le petit de 2 ans qu'ils vous ont déposé trois jours (prenant soin de vous téléphoner toutes les quinze minutes pour savoir si tout va bien et que l'ouragan Sandy ne s'est pas abattu sur la maison), ni le facteur qui vient vous apporter les capsules de café au prix exorbitant que vous avez commandé car ils ne sonnent plus, faute de temps, ou alors parce que vous n'avez pas pris l'option "recommandé" mais "colissimo 48h", encore moins le catalogue du magasin de décoration in que vous avez commandé car il était gratuit et qu'il fait toujours bien d'avoir chez soi, examinant sous toutes les coutures les canapés que vous ne pourrez jamais vous acheter, faute de moyens, de crédit, de couleur taupe disponible.

Cette sonnerie mystérieuse... Vous vous demandez alors, pourquoi vous ne l'avez pas changé depuis quinze ans, pourquoi ce « ding dong » conformiste, sempiternel existe-t-il encore aujourd'hui car, c'est vrai, les ordinateurs changent tous les trois mois, les réseaux sociaux font des petits, et les petits jouent désormais sur des tablettes, tandis que cette sonnerie n'a jamais changé. Curieux, non ? Le bruit d'une sonnerie de porte est-il si insignifiant pour ne pas y prêter gare ? Certes votre quotidien est jonché de bruits, de sonneries en tous genres mais, ce « ding dong », cet éternel bruitage qui vous a bercé depuis votre tendre enfance lorsque mamie Gisèle arrivait de son Loir-et-Cher natal avec pour but de vous voir, tendre bambin que vous étiez, mais avec pour intermédiaire ce petit bruit, victime d’une célébrité engloutie par la routine.

Mais le temps de penser à tout ça et nous serions déjà à Noël… Vous regardez le calendrier, nous sommes le 31 Octobre et comme vous n’avez jamais contracté de problèmes mentaux, l’association d’idée se fait tout de suite : 31 octobre, halloween, sonnerie, bonbons, mômes qui piaillent. Et vous n’êtes pas déçu. Bien que dans notre beau pays de France, cette coutume outre-Atlantique n’ait jamais dépassé le seuil commercial dans lequel elle s’est morfondue, les quelques marginaux (finalement très conformistes à l’américaine) qui sonnent vous apportent ce sentiment ambivalent entre la surprise et le blasement.

Vous regardez par la fenêtre et vous êtes surpris comme le myope à qui l’on demande combien doigt l’on a. Une ribambelle de cinq, dix, quinze gosses (la bêtise est fortement reproductive, c’est l’instinct grégaire) a sonné et résonne, déguisements de la petite-grande surface d’à côté (un autre paradoxe urbain) qui ne feraient certainement pas mannequin chez « Fais-moi peur ». Ils transportent des petits paniers remplis de quelques bonbons (ne répétez pas l’astuce mais ce sont les leurs qu’ils mettent pour faire croire qu’ils ont du succès avec ces costumes de fortune) et vous balancent (non pas des œufs, bien trop élaboré comprenez-vous) le fameux « Bonbon ou farce » ou bien « Trick or treat » pour les bilingues (ce qui est rare car la rue que vous habitez ne comporte que très peu de monde qui parle déjà bien français pour s’intéresser à la langue de Shakespeare).

Alors que faites-vous ?

Soit vous vous cachez derrière vos rideaux, le temps qu’ils partent, soit vous ouvrez, prenez un air surpris et niais avec un large sourire, donnez quelques friandises rassies à ces pauvres mômes et repartez, l’air hypocrite mais certain d’avoir rempli votre devoir d’honnête voisin.



Alors, ce n’est-il pas beau Halloween, cette fête populaire, et remarquez comme ce « ding dong » est la seule chose encore un peu authentique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leblogdesamyfellah.wordpress.com/
feannor
Patte de Mille-pattes
avatar

Messages : 192
Masculin Localisation : Stras
Emploi : lycéen
Humeur : Death comes never faster, this is the disaster !

MessageSujet: Re: Jeux: journal commun   Mer 31 Oct - 21:55

Cela fait bizarre de lire cela juste après avoir eu une discussion avec quelque camarades à ce propos en réaction à un article qui racontais qu'Hallowen était supprimé au Venezuela car ce n'était qu'une fête commerciale et américaine. Et je suis bien de ton avis. Pour la sonnerie, ce sera bien difficile de la changer il faudra reconstruire tout le système, mais une fois fait tout pourra choisir ta mélodie comme sur un portable. C'est donc bien plus facile de garder la même et de ne pas se compliquer la vie avec, sachant qu'elle est déjà bien compliquée sans (je me suis informer, je voulais aussi savoir la réponse). Je vais maintenant écrire ma page, mais détruisons l'ordre, chacun le fait dès qu'il est disponible en prenant bien compte de ne pas écrire de fois de suite (pour alterner) (faîtes un petit effort pour l'être afin que ce soit pas toujours les deux mêmes à écrire). (PS: j'adore mettre trois milles parenthèses).

___________________________________________________
Drink from the fountain of your poisoned dream
Bled from your machine
Choke on the spirits that you tried to eat
Now on you they feed

You build the part, now you play it
We become the master, drown in all the laughter
Law from below, now you obey it
Death comes never faster, this is the disaster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deathlive.tumblr.com
feannor
Patte de Mille-pattes
avatar

Messages : 192
Masculin Localisation : Stras
Emploi : lycéen
Humeur : Death comes never faster, this is the disaster !

MessageSujet: Re: Jeux: journal commun   Ven 16 Nov - 21:21

16 novembre

Une musique trotte dans ma tête... Elle commence ainsi: I surrender....


J'avais vu hier un spectacle (Sul concetto di volto nel figlio di Dio) dont une image m'avait particulièrement frappé, on voyais un vieillard souffrir, assis, recroqueviller sur son lit, et au milieu de la scène un jeune enfant prendre une grenade et la jeter de toutes ses forces contres un tableau, un objet immobile qui ne réagiras jamais a rien, le tableau représentait un visage (celui de Jésus, mais là n'est pas l'importance). C'était cet être faible, sans puissance, qui au fond de lui par désespoir de sa force intérieur, voulait tout détruire, mais cette force était intérieur, et pouvait que faire des ravages dans le cerveaux. Et je me dit que c'est pas bien différent avec nous, jeunes, et que même si la vie nous souris elle n'est que plus haïssable. Nous naissons, allons à l'école, fessons des études, allons travailler, certains créer une famille, puis nous vieillissons, et nous prenons une retraite, et après une plus ou moins longue agonie, nous mourront. Mais au bout de nôtre vie nous n'avons rien fait, réellement, la vie était vide, totalement creuse et inutile. Mais de nos jour on ne peux plus agir, on est la emprisonner dans son propre corps et puis, dans son rang et rôle social. Nôtre existence devient la prison de nous-même. On peux essayer à se battre, mais le combat et encore plus désavantageux que celui entre David et Goliath, c'est plutôt un grains de sable contre un bunker. Et entre temps dedans, on explose, un bête dévastatrice (pas négativement) peut vivre en nous, mais elle pourra jamais s'en sortir et s'exprimer sauf lorsque nous fessons des actes qui souvent sont traiter de folie, mais réellement et sérieusement. Une nouvelle guerre à commencer entre Israël et Palestine, et nous que faisons nous ? Rien, nous serons toujours des simples spectateur, car le rôle d'acteur n'existe plus. Et puis viendra le moment où nous deviendrons victime, mais là, on n’aura plus aucun moyen de rien faire, seule la mort nous attendra. Je viens de voir le film Gervaise (adaptation du roman de Zola: "l’Assommoir") et cela n'a fait que confirmer mes dires, tout est déjà prévus d'avance, qu'on retourne toujours au point de départ, et comme le dit la bible, nous étions poussière et redevenions poussière. Nous ne sommes rien, ne faisons rien et restons rien.


___________________________________________________
Drink from the fountain of your poisoned dream
Bled from your machine
Choke on the spirits that you tried to eat
Now on you they feed

You build the part, now you play it
We become the master, drown in all the laughter
Law from below, now you obey it
Death comes never faster, this is the disaster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deathlive.tumblr.com
Lys
La Tartine


Messages : 247
Féminin

MessageSujet: Re: Jeux: journal commun   Mar 20 Nov - 22:46

C'est comme une mise à mort. Une mise à mort éphémère: ça passe vite, ça n'arrive qu'une fois et après, on ne se relève plus. Se dire qu'on a participé à sa propre mise à mort. Elle s'est tuée elle-même, mais elle ne se doutait pas qu'il y aurait une vie après la mort. Les flots noirs en ont traversé des vies. Ils courent sous les ponts, cheminent entre les rues. Parfois, ils avalent de la chaire. Parfoi, il la rejetent. Parfois. C'est une chute. Physique. Psychologique. Les regards, eux, ne font rien. Après tout, ce ne sont que des regards. quand, sous les boules de feu phosphorescentes, elle se promène, il y a une force invisible qui l'enveloppe de tout son corps. Les armes sont dégainées, les lames scintilles, le cuir glisse dans la paume. Une neige fondue est vomie par la gueule. Puis ravalée. Puis revomie. Puis ravalée. C'est un abîme qui se reouvel sur la tombe et sous la tombe. Le cuir glisse dans la paume, les lames sont souillées. Le béton vulgaire absorbe les scintillements. Des bras jaillissent du sol, ils arrachent tout sur leur passage, déforment, grimacent, rient aux éclats, un chao bouleversé. Le hait est en bas, le bas n'est plus. Il a été emporté dans la chute de troués aquatiques. Le haut est devenu abyssal. Le bruit résonne dans le silence. Le silence hurle dans le bruit. Le vide est immaculé de neige fondue................................................................................... Où. Comment. Quand. Pourquoi? Ses doigts glissent sur le marbre froid, dans une obscurité totale. Détachés du cérébral, les ongles s'enfoncent dans la pierre riche, ils crissent, creusent, labourent. Elle hurle...............................................
-Chérie, tu es réveillée?
-Non.
Tu as bien dormi?
-Oui.
Qu'est-ce qu'il y a?
-Rien.
-Où vas-tu?
-Nul part. Non. Partout.
-...
-Chéri, tu aimes la neige?
-...pourquoi?
-Et la neige fondue?
-...
-...
-...
-...
-Où es-tu? Chérie??

..........................................................La rampe du balcon contre mon ventre, puis entre mes cuisses, et...C'est la dernière fois.
-Chérie?

.......................................................La Chute.


MAMAAAAAAAAAAAANNNNNNN! Heureusement que le lycée est là pour nous remettre les idées en place...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jeux: journal commun   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jeux: journal commun
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» POINT EN COMMUN
» Jacques Martin dans l'auto-journal
» Un petit jeu: quel est le point commun entre ces 2 montres ?
» LE JOURNAL D’AURELIE LAFLAMME (Tome 2) SUR LE POINT DE CRAQUER d’India Desjardins
» [JEU] ONLIVE : Jouez à des jeux Xbox 360 ou PS3 en cloud sur votre mobile [Gratuit]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Théâtre des Arts :: PARC :: Divertissement-
Sauter vers: