Le Monde à travers l'Art
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 V fo vendetta

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
feannor
Patte de Mille-pattes
avatar

Messages : 192
Masculin Localisation : Stras
Emploi : lycéen
Humeur : Death comes never faster, this is the disaster !

MessageSujet: V fo vendetta   Sam 13 Oct - 12:29

"Remember, remember
The fifth of November
The gunpowder treason and plot.
I know of no reason
Why the gunpowder treason
Should ever be forgot."


Ce qui reconnaissent ces rimes peuvent sûrement aussi connaître la suite:
"But what of the man? I know his name was Guy Fawkes, and I know that, in 1605, he attempted to blow up the houses of Parliament. But who was he really? What was he like? We are told to remember the idea, not the man, because a man can fail. He can be caught. He can be killed and forgotten. But four hundred years later an idea can still change the world. I've witnessed firsthand the power of ideas. I've seen people kill in the name of them; and die defending them. But you cannot kill an idea, cannot touch it or hold it. Ideas do not bleed, it cannot feel pain, and it does not love. And it is not an idea that I miss, it is a man. A man who made me remember the fifth of November. A man I will never forget."

Ce sont en effet les premières paroles du film, et chaque personne qui l'a vu, se souviendras toutes sa vie de la comptine.


Rapidement la trame:
L'action se situe à Londres dans une société dystopique, où un combattant de la liberté se faisant appeler « V » cherche à mettre en place un changement politique et social en menant une violente vendetta personnelle contre le gouvernement fasciste en place.
V, ce personnage aussi énigmatique que magnétique, n’est pas pour autant idolâtré, bien au contraire. On comprend vite que V n’est autre qu’une victime devenue bourreau, un monstre combattant un monstre, une erreur qui ne fait pas partie de la solution mais du problème. Trop rarement la limite entre le bien et le mal a été aussi bien exploitée au cinéma. Le régime totalitaire et V sont liés de manière ambigüe, laissant la liberté (notion très forte de ce film que celle de l’auto-réflexion) au spectateur de se faire sa propre opinion des actes de chacun.

Mais le film est plein de beauté et surprise, le personnage masqué par exemple, bourreau violent cite plusieurs fois dans le film du Shakespeare ou du A. Dumas. Le rendant ainsi tout de suite plus poétique. Et puis, la présentation de V à Eevy avec cette fabuleuse allitération en 'v'...


Et après encore, le discours fait à la TV plein de bon sens:

Ou juste les discours:

V: I can assure you, I mean you no harm.
Evey: Who are you?
V: Who? Who is but the form following the function of what, and what I am is a man in a mask.
Evey: Well, I can see that.
V: Of course you can. I'm not questioning your powers of observation, I'm merely remarking upon the paradox of asking a masked man who he is.
Evey: Oh, right.
V: But on this most auspicious of nights, permit me then, in lieu of the more commonplace sobriquet, to suggest the character of this dramatis persona.
Evey: Are you like a crazy person?
V: I am quite sure they will say so. But may I ask to whom I'm referring?
Evey: I'm Evey.
V: Evey? E-V — of course you are.
Evey: What do you mean by that?
V: It means I, like God, do not play with dice and don't believe in coincidence. Are you hurt?


Ou encore:
Evey: [reading inscription on mirror] Vi Veri Veniversum Vivus Vici...
V: "By the power of truth I, while living, have conquered the universe".
Evey: Personal motto?
V: From Faust.
Evey: That's about trying to cheat the devil, isn't it?
V: It is.


Et puis la "transformation de Eevy":



Non! Non! et Non! Il faut que je m’arrête, que je me retienne ! Car vraiment, il est vraiment superbe le film, et je ne peux plus me stopper. Je vous laisse alors le découvrir seul. Et si vous voulez le DVD, demandez-moi.

___________________________________________________
Drink from the fountain of your poisoned dream
Bled from your machine
Choke on the spirits that you tried to eat
Now on you they feed

You build the part, now you play it
We become the master, drown in all the laughter
Law from below, now you obey it
Death comes never faster, this is the disaster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deathlive.tumblr.com
 
V fo vendetta
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» savage vendetta ---> ch'tite vidéo
» VENDETTA de R. J. ELLORY
» Re: V for Vendetta (zone 1)
» Portrait de Mickael Vendetta
» [Film] V pour vendetta

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Théâtre des Arts :: AMPHITHEATRE :: Le Cinéma-
Sauter vers: