Le Monde à travers l'Art
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La Fille du Directeur de Cirque

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
feannor
Patte de Mille-pattes
avatar

Messages : 192
Masculin Localisation : Stras
Emploi : lycéen
Humeur : Death comes never faster, this is the disaster !

MessageSujet: La Fille du Directeur de Cirque   Mar 2 Oct - 19:19

Il se trouve bien qu'aujourd'hui je suis plus ou moins en forme. Je vais donc vous parler d'un livre qui m'a marqué et aussi de l'auteur qui m'a laisser voir les choses d'une manière bien différente d'avant.
Le livre s'intitule La Fille du Directeur de Cirque et s'ouvre ainsi:

J'ai la tête qui bout. Je porte en moi des centaines d'idées nouvelles. Elles sont en constant jaillissement... Il est peut-être possible, dans une certaine mesure, de maîtriser ses pensées, mais jamais de ne pas penser. L'âme est un bouillon de formules amusantes que je ne peux pas même fixer avant qu'elles ne soient supplantées par de nouvelles idées. Je ne suis pas capable de tenir mes pensées à l'écart les unes des autres. Je suis rarement capable de me souvenir de ce que j'ai pensé. Avant que je ne parvienne à creuser une intuition, elle se fond généralement en une idée encore meilleure, qui, elle aussi, est d'essence si volatile que je dois faire des efforts pour la sauver de l'incessante éruption de trouvailles nouvelles...
De nouveau ma tête est pleine de voix. Je suis comme hanté par un irascible essaim d'âmes qui se servent de mes neurones pour bourdonner ensemble. Je ne dispose pas de la tranquillité d'esprit nécessaire pour toutes les abriter, il me faut par conséquent en éliminer une partie. Doté d'un trop-plein d'esprit significatif, je dois constamment me vider et, à intervalles réguliers, m'asseoir avec une feuille et un crayon pour épancher mes pensées...


C'est la première page du livre. Lut ainsi, l'effet n'est peut-être pas bien grand, mais lire cela avec des vrais pages et la lumière de chevet allumer juste à côté de soi, le livre nous attrape pour ne plus nous relâcher avant la fin.
En revanche, la trame n'est pas des plus simples:
Petter nous livre son journal intime. Enfant précoce à l'imagination débridée, il a toujours inventé des centaines d'histoires. Devenu adulte, il fait fortune en vendant des idées de romans à des auteurs en manque d'inspiration. Surnommé l'araignée, Petter est un homme méthodique, à tel point que même ses aventures amoureuses sont organisées pour être sans lendemains. Jusqu'au jour où il s'éprend véritablement d'une jeune femme qui lui propose un marché très particulier... Aujourd'hui, il a peur de se faire assassiner. Mais qui voudrait l'éliminer ?

J'ouvre chaque roman de Gaarder comme un écrin. Chacun de ses livres étant l'occasion pour moi d'entrer dans un nouveau monde. Un de ces univers qui vous reste en mémoire longtemps après avoir tourné la dernière page. Et ce n'est pas La fille du directeur de cirque qui dérogera à la règle.
Lentement, au fil des pages, vous sentirez le piège se refermer, le destin réaliser son oeuvre. Il faudra alors suivre le bon fil pour ne pas se perdre…
L’univers de Gaarder est captivant. Les personnages sont particuliers, souvent proches de la réalité, mais placés dans des situations qui poussent à la réflexion. D’ailleurs vous constaterez dans la plupart de ses livres, la présence d’un petit homme imaginaire. Fait-il le lien entre ses œuvres ?
Lisez attentivement, car cette œuvre ne fait pas que nous raconter une simple histoire…. C’est à notre propre existence qu’il nous demande de réfléchir …. Et nous remet en question sur nous même, le monde qu'il nous entour, surtout d'un point de vue culturel et intellectuel, et enfin le sens de la vie même.
Je le conseille au plus au point !!

A plus, sur un autre commentaire d'un roman du même auteur...

___________________________________________________
Drink from the fountain of your poisoned dream
Bled from your machine
Choke on the spirits that you tried to eat
Now on you they feed

You build the part, now you play it
We become the master, drown in all the laughter
Law from below, now you obey it
Death comes never faster, this is the disaster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deathlive.tumblr.com
Lys
La Tartine


Messages : 247
Féminin

MessageSujet: Re: La Fille du Directeur de Cirque   Mar 2 Oct - 20:24

Waaaa!! Ca à l'air vraiment un livre passionant! C'est aussi un peu policier ou bien? Ca fait un peu penser à La fille sans qualités de Juli Zeh... Enfin, ça n'a peut-être pas trop de sens ce que je dis. Je dis ça parce que ça parle de nihilisme, et que l'ouverture de La Fille du Directeur de Cirque donne une atmosphère philosophique, je trouve. Il y a pas mal de traces de réflexions dans ce livre, je me trompe?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
feannor
Patte de Mille-pattes
avatar

Messages : 192
Masculin Localisation : Stras
Emploi : lycéen
Humeur : Death comes never faster, this is the disaster !

MessageSujet: Re: La Fille du Directeur de Cirque   Mar 2 Oct - 20:28

Oui, presque tout n'est que philosophie cachée sous un voile de narration et d'intrigue. Mais je ferais une "série" pour ses livres.

___________________________________________________
Drink from the fountain of your poisoned dream
Bled from your machine
Choke on the spirits that you tried to eat
Now on you they feed

You build the part, now you play it
We become the master, drown in all the laughter
Law from below, now you obey it
Death comes never faster, this is the disaster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deathlive.tumblr.com
Lys
La Tartine


Messages : 247
Féminin

MessageSujet: Re: La Fille du Directeur de Cirque   Dim 16 Déc - 17:29

Alors, d'abord merci de me l'avoir prettée, je ne regrette pas du tout de l'avoir lu, même je le conseil aux autres et pense peut-être à me l'acheter un de ces jours.

C'est un livre très bien écrit, une sensation de facilité presque affligente, comme pour les monologues de Koltès. On en vient à se demander si cette histoire n'est pas justement, la vraie histoire de Gaader. C'est une source d'imagination absolue fertile: on reverrait de lire les romans dont l'écrivain de fait qu'ébaucher le synopsis (surtout celles de la fin du monde et du LSD!)
ce livre nous change aussi la vision de la littérature: je ne peux que penser à Petter lorsque je rentre dans une librairie. C'est vrai, que vaut l'écrivain? Qui est-il? qu'est que le "page blanche"? D'où les romans naissent-ils? Bref, on en vient à décortiquer le monde de la littérature, et ça a quelque chose de presque dérengeant, à vrai dire.

NB: Le petit bonhomme vert m'a fait penser au film Skřítek, un film tchèque que l'on trouve en version complète sur youtube (tient, je vais la poster sur le forum...). La petite fille a un ami imaginaire qui ressemble à un petit gnome, et il a des pouvoir magique, c'est assez drole. Je sais pas pourquoi j'y ai pensé, mais bon... voilà!

Bref, un livre que je conseille vivement!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
feannor
Patte de Mille-pattes
avatar

Messages : 192
Masculin Localisation : Stras
Emploi : lycéen
Humeur : Death comes never faster, this is the disaster !

MessageSujet: Re: La Fille du Directeur de Cirque   Dim 16 Déc - 21:09

Oh ! le petit bonhomme ! Il apparait dans tous ses livres de façon différente, et me plaît toujours autant !

Moi la première chose à m'avoir frappé était l'imagination du personnage, Peter, je me disait mais d'où peut naître cela, et puis y a aussi son positionnement face au monde, il est contrait d'en faire parti, mais se positionne tout de même en dehors de celui-ci.Un peu ambiguë, mais très intéressant, car il vois les gens autour de lui comme de personnage comme un film, irréel presque.

Enfin oui il y a tout cette histoire autour de la naissance d'une œuvre, d'un texte, et de cette morale qui doit en découler. Comme tu le dis si bien toi-même.

Enfin moi j'y pense à chaque sujet d'invention, je me dit, que ce sera bien pratique d'avoir quelqu'un a qui acheter une "idée"... Mais au fond, peut-être qu'il ne fait que médiocriser les choses....

T'en a penser quoi de sa relation face au femmes ?

___________________________________________________
Drink from the fountain of your poisoned dream
Bled from your machine
Choke on the spirits that you tried to eat
Now on you they feed

You build the part, now you play it
We become the master, drown in all the laughter
Law from below, now you obey it
Death comes never faster, this is the disaster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deathlive.tumblr.com
Lys
La Tartine


Messages : 247
Féminin

MessageSujet: Re: La Fille du Directeur de Cirque   Dim 16 Déc - 22:16

C'est sûr que cette capacité d'imaginer des histoires est impressionnante. Mais n'est-ce pas un peu "industrielle"? Ne manque-t-il pas la force des mots, l'émotion, l'expérience de vie, qui fait qu'un écrivain n'écrit pas forcément 10 livres dans son existance?

Sinon, qu'entends-tu par le rapport aux femmes? Le fait qu'il soit vagabond? Ca, ça ne me gêne nullement. en fait, tout ce qu'il a pu dire sur les femmes ne m'a en aucune sorte fait bondir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
feannor
Patte de Mille-pattes
avatar

Messages : 192
Masculin Localisation : Stras
Emploi : lycéen
Humeur : Death comes never faster, this is the disaster !

MessageSujet: Re: La Fille du Directeur de Cirque   Lun 17 Déc - 12:38

Oui, ça fait presque peur et on peut penser à ce qui ce serait passer si il l'aurait utilisé pour une mauvaise fin, son esprit est presque inhumain dans ce sens là. C'est vrais qu'un peut d’expérience de la vie est nécessaire, mais comme le dit si bien le livre: Le monde selon Garp (je vais en parler une fois) plus on a de souvenirs, moins la qualité de ce qu'on écrit est bonne.

Par relation face aux femmes je m'en fout qu'il soit vagabond, mais ce sont dans le roman les seules personnes qu'il "fréquente". Et puis y a cette volonté de ne pas excédée un jour avec elles, pas par envie de changement ou par "libertinage", mais y a autre chose. Et puis imagine toi d'être à la place d'une de ces meufs.

___________________________________________________
Drink from the fountain of your poisoned dream
Bled from your machine
Choke on the spirits that you tried to eat
Now on you they feed

You build the part, now you play it
We become the master, drown in all the laughter
Law from below, now you obey it
Death comes never faster, this is the disaster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deathlive.tumblr.com
Lys
La Tartine


Messages : 247
Féminin

MessageSujet: Re: La Fille du Directeur de Cirque   Lun 17 Déc - 19:29

Ca ne me dérangerait pas. Disons, je saurais que ça ne serait qu'une aventure, alors je pense que je la vivrais et je l'oublierais très vite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Fille du Directeur de Cirque   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Fille du Directeur de Cirque
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un directeur de cirque italien arrêté pour avoir fait passé des chiens pour des… pandas
» Link version fille
» [Musso, Guillaume] La Fille de Papier
» Une fille pour deux mecs...
» Pierre Clostermann : Le grand cirque

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Théâtre des Arts :: BIBLIOTHEQUE :: La Littérature-
Sauter vers: