Le Monde à travers l'Art
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Brisby et le Secret de NIMH (1982)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Earl Grey
Bactérie Divine
avatar

Messages : 39
Masculin Localisation : Bologne
Emploi : Étudiant universitaire

MessageSujet: Brisby et le Secret de NIMH (1982)   Dim 25 Aoû - 11:49

Salut tout le monde! Voilà pour vous un autre film, cette fois  il s'agit d'un classique d’animation pas très connu, mais incontournable !
Il ne s’agit pas de n’importe quel film, à sa sortie il fut salué par les critiques comme une formidable réussite ; mais c’était en 1982 donc notre génération est malheureusement passée à côté de  cette aventure très intéressante...
Comme je suis un cinéphile invétéré, j’ai eu la chance de découvrir par hasard ce film pendant les vacances d’été. La culture étant un bien qui se partage avec les autres, me revoilà pour une petite analyse détaillée de cette pellicule, histoire de vous donner envie de la regarder !

Brisby et le Secret de NIMH (The Secret Of NIHM) est un long métrage d'animation américain réalisé par Don Bluth. Sorti en 1982, il est basé sur le roman de Robert C. O'Brien : Mrs. Frisby and the Rats of NIMH.




Synopsis:


La situation est grave : la famille de la souris Brisby doit déménager au plus vite mais son fils Timothy est très malade et ne peut pas sortir dans le froid. Mme Brisby est obligée de demander de l'aide à ses voisins, d'étranges rats qui cachent un terrible secret.

Bon comme intrigue cela semble un peu maigre, rien d'impressionnant à un premier abord n'est-ce pas? Et bien ne vous fiez pas aux apparences, ce long-métrage est plus intéressant qu'il n'y paraît!
Sans anticiper quoi que ce soit de l'histoire (enfin, presque ) ce qui va suivre est une petite analyse sur les thématiques du film, pour vous mettre un peu en appétit!

Analyse:

Au cours du film on remarque la présence de trois forces et de leur équilibre instable: la Science et le progrès technologique en général, représentés par les rats super-intelligents du NIHM; la Magie et l'Inconnu (représentées par le vénérable Nicodémus et par le Grand Hibou), qui échappent à une quelconque explication logique ou rationnelle et enfin la Nature qui suit son cours (les souris des champs et tous les autres animaux).
Ces trois puissances sont plusieurs fois remises en question, soit sur leurs aspects positifs que négatifs. La Science et le progrès, représentés par les rats du NIMH sont les premiers de la liste : autrefois créatures misérables qui erraient dans les égouts et par les rues, en essayant tant bien que mal de survivre et puis par une insolite tournure des événements, les voilà transformés en quelque chose de nouveau…

Les diaboliques expériences sur les animaux, œuvre de l’homme entrent en jeu ; les rats en ressortent changés dans leur essence…ils se découvrent une intelligence stupéfiante, peut-être supérieure à celle des êtres humains. Et c’est ici que survient le dilemme, dotés de facultés intellectuelles inédites ils l’emploient pour construire une société, exploiter l’électricité, mais aussi pour voler tout ce qu’ils peuvent à la famille du fermier. Tandis que certains sont contraires à l’immoralité d’un tel comportement d’autres soutiennent que le simple fait de pouvoir le faire justifie le geste. Le même discours s’applique aux autres bestioles des champs, devenues inférieures donc potentiellement soumises ; mais est-ce juste de les dominer pour la simple raison que les rats ont le pouvoir de l’intellect de leur côté ? Une question épineuse qui trouvera peut-être une réponse si vous regardez le film.    

En ce qui concerne l'Inconnu, certains personnages affichent une forte méfiance à son égard, cuirassés dans leur rationalité; d'autres comme l'héroïne Mrs. Brisby lui témoignent du respect, mais aussi de la crainte...car ce que l'on n'arrive pas à expliquer fait toujours peur. Son importance sera plusieurs fois mise à l’épreuve, car l’inexplicable n’a pas les mêmes fondements concrets que la Science, au contraire il repose sur les fragiles piliers de la foi.

Pour finir il y a la Nature, incarnée par Mrs. Brisby, sa famille et les créatures des champs. C'est la seule entité qui n'essaie jamais de soumettre les deux autres au cours du film, au contraire elle semble plus subir la supériorité scientifique des rats du NIMH, l'Inconnu et aussi la présence destructrice et bouleversante de l'homme. Mais comme vous pourrez découvrir en regardant le film, c'est bien grâce à la Nature bénéfique en la personne de Mrs. Brisby que l'équilibre entre les trois forces sera de nouveau ramené à un état d'harmonie. Tout ça parce que notre intrépide souris trouvera dans son esprit une force et un courage inattendus, et qu'elle saura tirer profit des meilleurs aspects de l'Inconnu et de la Science des rats.
Les trois forces se révéleront donc indispensables l'une pour les autres, un triangle qui doit rester en parfait équilibre pour que tout aille pour le mieux...

Un autre aspect particulier du film est l'héroïne. Oubliez les princesses stéréotypées de Walt Disney, trop parfaites et d'une banalité déconcertante...ici le personnage principal est une mère qui lutte pour sauver ses enfants. Elle n'a ni pouvoirs magiques, ni la force physique, ni un prince charmant pour la protéger...en plus c'est une simple souris des champs!!!
Sa frayeur sincère devant des forces qui la dépassent totalement en font un personnage beaucoup plus réaliste et sympathique, dans sa courtoisie et simplicité presque naïves. Mais c'est sa pureté qui se révèlera sa plus grande force au moment venu...

Un dernier point très intéressant de ce film, est la figure menaçante de l'homme. En sa présence les animaux sont comme opprimés par ce dominateur impitoyable, capable des pires horreurs (pensez aux abominables expériences sur les animaux en laboratoire, une problématique centrale de l'intrigue) et d'une force de destruction énorme sur le micro cosmos d'un jardin, même simplement quand il s'agit de moissonner un champ.

Bon, ceci dit je préfère ne pas trop dire afin de vous laisser le luxe de savourer ce petit bijou du cinéma d'animation, honteusement méconnu.

Petite anecdote finale:

Ce film constitue la première réalisation de Don Bluth, ancien animateur des studios Disney ayant débuté sur La Belle au bois dormant (1959). Il fut suivi par une partie des animateurs, contraignant les studios à retarder d'un an la production de Rox et Rouky (1981).
Les studios Disney avaient refusé le projet, le jugeant trop sombre. Steven Spielberg, le découvrant, tint à aider Don Bluth et produisit la réalisation suivante de ce dernier, Fievel et le Nouveau Monde.


Regardez-le et amusez-vous!!! C'est un film pour enfants, mais aussi pour ados-adultes qui savent aller au delà des apparences!!!

___________________________________________________
This city's afraid of me. I've seen its true face. The streets are extended gutters and the gutters are full of blood. And when the drains finally scab over, all the vermin will drown. The accumulated filth of all their sex and murder will foam up about their waists and all the whores and politicians will look up and shout "Save us!"... and I'll look down and whisper "No."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lys
La Tartine


Messages : 247
Féminin

MessageSujet: Re: Brisby et le Secret de NIMH (1982)   Lun 26 Aoû - 9:59

Waaa, je connaissais pas du tout!!! Ca donne vraiment envie de le voir!!!! :p je vais essayer de le trouver à la médiathèque, même si je doute qu'il y soit... mais je le note dans les films à voir!! :p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Brisby et le Secret de NIMH (1982)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Sullivan Bluth] Fievel et le Nouveau Monde (1982) / Brisby et le Secret de NIMH (1986)
» Robert O'Brien - Madame Brisby et le secret de Nimh
» Brisby et le secret de Nimh
» Robert O'Brien - Madame Brisby et le secret de Nimh
» Micheline Dax

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Théâtre des Arts :: AMPHITHEATRE :: Le Cinéma-
Sauter vers: